Les backpackers, ces voyageurs intrépides qui parcourent le monde avec leur mini-maison sur le dos, et qui n’ont pas l’air d’avoir besoin de bien plus que ce qu’ils ont dans et sur leur sac nous inspirent liberté, aventure et poésie. Et c’est vrai, partir en sac-à-dos, c’est opter pour un cocktail libérateur de bagages minimalistes et spontanéité maximale. Plutôt que de se lancer d’emblée dans une traversée pédestre de la Mongolie, les novices ont tout intérêt à choisir des destinations connectées et d’accès aisé, où les backpackers sont nombreux et bien accueillis. Découvrez nos conseils de voyage pour savoir où aller et où donner de la tête pour un premier voyage en sac-à-dos !

©️ iStock.com/Akabei

Le choix de la destination

Ne vous compliquez pas la vie. L’idéal pour une première aventure, c’est d’aller dans un pays dont vous parlez la langue, ou dans lequel vous pourrez facilement vous faire comprendre en anglais.

Les pays qui attirent et accueillent de nombreux voyageurs en sac-à-dos s’y sont aussi adaptés. Vous y trouverez donc plus facilement des hébergements bon marché, où vous rencontrerez de nombreux autres backpackers enthousiastes et chaleureux, avec qui vous pourrez échanger sur vos itinéraires et les activités à ne pas rater, voire même avec qui vous ferez un petit bout de chemin. Ce genre d’établissements pour backpackers organisent souvent des visites et excursions dans les environs. Et plus il y aura d’auberges de jeunesse, plus vous pourrez moduler votre itinéraire et allonger ou raccourcir certaines étapes en toute simplicité.

À ce propos : un voyage en sac-à-dos est-il forcément spontané ? Tout dépend du niveau de sécurité dont vous avez besoin en voyage pour vous sentir à l’aise et de votre flexibilité naturelle. Notre conseil : pour un premier voyage en sac-à-dos, préparez un itinéraire général (avec peut-être quelques nuits réservées à l’avance), tout en laissant délibérément des moments de flottement, pour pouvoir modifier vos plans à l’envi. Vous pourrez ainsi décider spontanément si vous souhaitez prolonger ou abréger certaines étapes, et vous laisser porter par vos découvertes et vos rencontres.

Par ailleurs, ne vous lancez pas d’emblée dans l’hiver sibérien ou le désert qatari. Optez plutôt pour une saison et une destination où vous pourrez profiter de températures agréables et de bonnes conditions climatiques. À moins que vous ne mourriez d’envie de porter un sac de douze kilos sous le cagnard ou sous des pluies de mousson.

Où aller ?

Les pays d’Asie du Sud-Est (certains plus que d’autres) sont des destinations particulièrement adaptées au voyage en sac-à-dos, surtout la Thaïlande. Vous y rencontrerez de nombreux autres voyageurs nomades, les réseaux de transports et d’hébergement sont denses, les habitants accueillants : le dépaysement est garanti et l’ennui impossible. Vous pouvez par exemple suivre le Banana Pancake Trail, le long duquel vous choisirez parmi les spots incontournables d’Asie du Sud-Est. A priori, si vous suivez cette route, il vous sera facile de concocter un itinéraire parfait et de rencontrer habitants et voyageurs. Et pourquoi ce nom de Banana Pancake Trail ? En référence à un petit cliché sur les voyageurs occidentaux en Asie du Sud-Est, qui commandent quasi systématiquement des pancakes à la banane quand ils petit-déjeunent dans les cafés. Découvrez les incontournables du Trail ici.

Les pays d’Amérique centrale sont aussi de grandes destinations backpack. Le climat y est généralement agréable, la nature incroyablement belle et avec juste quelques connaissances en espagnol, on peut réussir à atteindre des zones un peu plus isolées. Pour une première fois néanmoins, mieux vaut opter pour les destinations phare : Mexique, Guatemala, Belize ou Costa Rica… il y a de quoi faire. Diplôme de plongée au Belize (pour explorer le Blue Hole, un des plus beaux spots de plongée du monde), ruines maya au Guatemala (ne ratez pas l’imposante cité de Tikal), randonnée dans la forêt vierge ou ascension d’un volcan en activité – vous ne risquez pas de vous ennuyer.

Parc national de Plitvice. ©️ iStock.com/gydyt0jas

Et pour vous faire vos armes de globe-trotteur, l’Europe est idéale. En fonction du temps dont vous disposez, vous pouvez soit voir les choses en grand et traverser l’Europe en Interrail, ou vous concentrer sur une région en particulier : le Sud de l’Europe, la Scandinavie, les Balkans… Vous pouvez par exemple explorer les sublimes plages de Croatie, en faisant de temps en temps un petit crochet à l’intérieur des terres (au parc national de Plitvice par exemple) et terminer votre aventure au Montenegro avec ses villes tranquilles et ses douces collines. La meilleure saison : au printemps ou en automne pour éviter les masses de touristes et profiter de la région en toute tranquillité.

©️ iStock.com/sigurcamp

Comment faire son sac ?

Choisissez votre équipement un peu à l’avance, c’est un point essentiel qui peut littéralement alléger ou alourdir votre voyage.
En règle générale : allez à l’essentiel. Votre sac ne devrait pas peser plus de 12 kg, c’est bel et bien sur vos épaules que ces kilos vont peser pendant toute la durée de votre voyage.

Mais c’est tout à fait faisable : gardez à l’esprit qu’il vous faut toujours prendre la version la plus compacte et légère des objets que vous voulez emmener. Votre serviette de plage Bob l’Éponge format giant sera donc remplacée par une serviette en microfibre séchage rapide, votre coussin préféré par son homonyme gonflable, et votre flacon de gel douche format familial de 500 mL par un petit format de voyage. En cas de besoin, vous pourrez certainement trouver ce qu’il vous manque sur place !

Les organisateurs de bagage et autres cubes de rangement étanches sont de vrais alliés : ces petites housses zippées vous permettront de garder un minimum d’ordre dans votre sac-à-dos, et vous aideront à vite trouver ce que vous cherchez. Votre aventure n’en sera que plus sereine si vous n’avez pas besoin d’étaler intégralement le contenu de votre sac sur le bord de la route pour retrouver votre k-way.

 

Vous avez des conseils pour un premier voyage en sac-à-dos ? Laissez-nous un commentaire et dites-nous tout !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>