Londres est une ville incroyable, qu’il faut avoir visitée une fois dans sa vie, c’est indéniable. Les villes universitaires de Cambridge et Oxford, non loin de là, sont aussi des destinations très touristiques, et avec raison. Mais ça vaut aussi le coup de s’aventurer un peu plus loin à travers l’Angleterre. Au delà de la plaque tournante londonienne, l’Angleterre recèle de nombreuses villes aussi jolies, intéressantes et uniques les unes que les autres. Découvrez cinq villes de caractère qui méritent le détour.

Liverpool. ©️ iStock.com/GordonBellPhotography

Pour les urbains en quête de pop : Liverpool

Trajet en train depuis Londres : 2-3 heures

Détrompez-vous, Liverpool n’attire pas que les fans de foot. L’architecture de la ville, inscrite au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO, reflète l’importante histoire portuaire de la ville. En matière de gastronomie, d’art et de musique, la ville natale des Beatles n’est pas en reste. Liverpool abrite la plus grande concentration de musées et de galeries d’Angleterre après Londres, et le plus ancien quartier chinois d’Europe. Et last but not least, les Liverpuldiens, ou „Scousers“ sont connus dans tout le pays pour être particulièrement accueillants.

Incontournables : Albert Dock, l’ancien centre du complexe portuaire de Liverpool, aujourd’hui revisité. Galeries, bars, restaurants et magasins se multiplient dans les halles renovées, où ont souvent lieu de nombreux événements. Ce quartier regorge de bâtiments tous plus impressionnants les uns que les autres („Grade I listed buildings“). Comme par exemple les „Three Graces“ : le Port of Liverpool Building, le Royal Liver Building et le Cunard Building. Le Liverpool International Music Festival, avec son focus sur les jeunes talents, a lieu en juillet. Sur Crosby Beach, vous pourrez admirer les 100 sculptures en métal de l’installation „Another Place“ d’Antony Gormley.

Pour les hipsters pas en carton : Bristol

Trajet en train depuis Londres : 2 heures

Bristol est la ville la plus confortable d’Angleterre. Selon le guide „Sunday Times Best Places to Live“ à tout le moins. Comme Liverpool, Bristol est une ville portuaire historique, mais l’atmosphère y est complètement différente. Cette ville universitaire du sud-ouest du pays attire une jeunesse créative, et pour cause : le milieu du street art y est florissant, et pas seulement grâce à Banksy, les rues sont bordées de boutiques indépendantes, et le cidre y est une boisson phare, produite en quantité dans la région.

Incontournables : pendant la saison des festivals de mai à septembre, les événements culturels se succèdent presque chaque weekend. Un grand classique, gratuit qui plus est : le Harbor Festival en juillet, où chacun trouvera son compte entre concerts, spectacles de cirque, exposition de bateaux… Plus récent, le festival de musique municipal, Love Saves the Day (en mai) s’est fait une place de choix dans le cœur et le programme des festivaliens. Ne ratez pas la vue depuis le charmant parc de Brandon Hill. En plein cœur du parc, la Cabot Tower, du haut de ses trente mètres, offre une vue imprenable sur la ville.

York. ©️ iStock.com/VladCa

Pour les amoureux d’histoire de l’art et les fans du Moyen-Âge : York

Trajet en train depuis Londres : 2 heures

L’histoire bimillénaire d’York se manifeste à chaque coin de rue, entre le mur de fortification le mieux conservé d’Angleterre, les vestiges d’une ville viking du neuvième siècle, le centre-ville médiéval et ses rues pavées. Les becs sucrés seront comme des coqs en pâte : à cause de – où grâce à – une chocolaterie voisine, quand le vent souffle dans la bonne direction, la ville entière embaume le chocolat.

Incontournables : Puisqu’on parle de gastronomie : en septembre, le York Food and Drink Festival attire pendant dix jours des centaines de milliers de visiteurs. La cathédrale gothique de York Minster impressionne avec ses gigantesques vitraux médiévaux et sa „Great East Window“, posée en 1408, aussi grande qu’un terrain de tennis. Le sentier des fortifications longe l’ancien mur d’enceinte et permet d’admirer York depuis les hauteurs. Pendant le Jorvik Viking Festival (février), la ville célèbre son patrimoine viking. Le musée du château abrite des objets du quotidien et des curiosités de l’épique victorienne.

Bath. ©️ iStock.com/csfotoimages

Pour les esthètes en manque de classicisme : Bath

Trajet en train depuis Londres : 1.5 heures

Constellée de joyaux architecturaux retraçant 2000 ans d’histoire, cette petite ville raffinée, classée au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO fait l’effet d’un musée en plein air. À pied, on pourra admirer des vestiges romains, et nombreuses constructions géorgiennes et néoclassiques. Bath a la plus forte densité de musées au mètre carré du pays, et possède les sources thermales les plus chaudes d’Angleterre.

Incontournables : Les thermes romains, très bien conservés, donnent un aperçu de la culture thermale romaine. De nos jours, le Thermae Bath Spa, avec sa piscine sur le toit, est la destination phare des baigneurs. Royal Crescent est un ensemble classé de bâtiments de l’époque géorgienne, et au numéro 1 se trouve un musée dans lequel on peut observer un intérieur typique du 18ème siècle. En septembre, le festival Jane Austen, qui se déroule sur dix jours, est un rendez-vous incontournable des amateurs de littérature.

Brighton. ©️ iStock.com/krzych-34

Pour les amateurs de kitsch : Brighton

Trajet en train depuis Londres : 1 heure

C’est vrai, Brighton n’est plus une destination intimiste. Une jolie ville aussi proche de Londres ne pourrait pas le rester bien longtemps. Brighton charme ses visiteurs avec son ambiance romantique de ville de bord de mer, son architecture éclectique, et son agenda culturel bien rempli. Et la culture LGBTQ+ y est bien représentée : la plus belle pride d’Angleterre a lieu à Brighton.

Incontournables : L’embarcadère de Brighton Pier est le symbole de la ville. Inauguré en 1899, ce pont en fer forgé accueille aujourd’hui une fête foraine, et des cafés de style victorien depuis lesquels on peut admirer la ville. Le Volk’s Electric Railway (VER), qui longe la côte, est le plus ancien chemin de fer électrique en service. Le Royal Pavilion est probablement le bâtiment le plus marquant de la ville. Commencé en 1787, il est d’inspiration indo-saracénique à l’extérieur et de style chinois à l’intérieur. En mai, Brighton accueille le plus grand festival théâtral d’Angleterre : le Brighton Fringe, et offre une visibilité unique à la performance expérimentale et aux petites compagnies. Le même mois, le Brighton Festival fait la part belle aux autres arts : musique, danse et littérature. Pour plus de calme, on peut se réfugier à Hove, rattachée administrativement à Brighton, ou marcher sous les blanches falaises de calcaire, le long de l’Undercliff Walk.

L’avis tripwolf : En Angleterre, il y en a pour tous les goûts et toutes les envies d’escapades citadines. Alors en route hors des sentiers battus ! Cheers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>